Décoration

La figure du moment

Pierre-Marc ALLEGRE

La figure du moment : Pierre-Marc ALLEGRE

Un jeune vigneron à l’honneur

Cette petite rubrique à pour but de vous présenter de temps en temps « les personnages » qui m’entourent, vignerons, brasseurs, restaurateurs, que j’apprécie et que j’aimerai vous faire connaître.

Pour cette première « édition » un jeune Vigneron est à l’honneur. Du côté de St Marcel d’Ardèche.

PIERRE-MARC ALLEGRE 34 ans, né à Bagnols sur Cèze ( Ho ! mon dieu un Gardois…) il est la 5ème génération « d’ALLEGRE » à exploiter le Domaine de LAPIERRLAINE, qu’il intègre en 2007 après ses études d’ingénieur (s’il vous plait) à ISARA LYON.

Cette exploitation est poly-culturale d’une trentaine d’hectares, Oliviers, Amandes, Orges, Lavandins dont 20 Ha de vignes en Agriculture BIOLOGIQUE depuis l’arrivée de Pierre-Marc. A la base plus attiré par la vinification que par l’agriculture il y prend goût en intégrant une devise bien simple et pourtant tellement vrai « Il faut de beaux raisins pour faire de bons vins » surtout lorsqu’on fait le choix d’avoir recours le moins possible aux produits oenologiques.

La famille à toujours produit son vin, et n’a jamais fait partie d’une coopérative. A l’époque du Grand-Père LEON dont une cuvée hommage porte son nom, les vins était vendu en totalité aux négociants sillonnant les routes de ferme en ferme. En 1923 le vin du Grand-Père obtient une médaille au concours de Nîmes, commence alors la vente directe des vins embouteillés au domaine. Aujourd’hui Pierre-Marc toujours soutenu par ses parents vend 20% de sa production en direct soit environ 20 000 flacons.

TERROIR ET AOP DU DOMAINE

L’exploitation bénéficie principalement de 2 terroirs et 2 AOP différentes : L’AOP générique Ces du Rhe présente sur les terres les plus basses formant un plateau au sol de LOESS. La toute récente AOP côtes du Rhône Village ST Andéol (auparavant sans nom de commune) obtenue en 2017 ( à noter que le premier dépôt de demande date de 1997… il faut être armé de patience) dont le sol plus spécifique est composé de terrasses villafranchiennes et de galets roulés pour une altitude de 130 à 140 M.

Il peut aussi prétendre à l’IGP Ardèche ou même Porte de Méditerranée (sujet que j’aborderai un de ces quatre dans la rubrique qué sa quo?) ou VDF c’est le cas pour la dernière cuvée crée ARAMON GRENACHE le cépage Aramon ne faisant pas partie du décret de dénomination des AOP CDR.

A ce propos, voici les cépages présents sur le Domaine :

La production régionale étant majoritairement rouges : les cépages sont le grenache, la syrah, le carignan, le mourvèdre, le cinsault. A noter comme cité plus haut la présence du vieux cépage Aramon dont les derniers pieds ont été arrachés cette année. Ce cépage était utilisé pour la production de masse au siècle dernier, robuste et très productif il n’est pas dépourvu d’intérêt. Pour les blancs Viognier, Clairette blanche et rose.

Pierre-Marc a une préférence pour les vins simples, aromatiques et sans artifice, un seul de ses vins est élevé en fût de chêne, Père de 2 Bambins cette cuvée « évidence » leur est dédiée, on retrouve sur son étiquette le dessin de leur Doudou respectif et son élevage de 18 mois en fût de chêne est un clin d’œil aux 2 grossesses de sa compagne.

Un seul blanc en AOP ces du Rhe, au fruité dominé par le viognier, un rosé issu de l’assemblage de grenache et carignan, et 6 cuvées en rouge, la fameuse aramon grenache en vin de France, pour les ces du Rhe on retrouve donc la cuvée traditionnelle LEON hommage au grand-Père, les deux cuvées « rutilante » dominant de syrah, et « désirée » majoritairement issues de grenache. Puis sur L’AOP Village St Andéol une cuvée traditionnelle et une sans soufre puis la fameuse « évidence ».

Vous l’aurez compris, j’espère, que le domaine de la PIERRLAINE est à découvrir, à taille humaine, un agriculteur plein de bon sens et de modestie comme ses vins.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération